Inplacement

«L’inplacement» : y avez-vous songé ?

Confrontés aux angoisses précédant une rupture qui devient de plus en plus certaine avec leur entreprise, rares sont les cadres et leurs DRH pouvant envisager un repositionnement interne  (inplacement) dans l’entreprise ou dans le groupe dont ils font partie.

Le cadre affaibli par une succession d’événements difficiles, perdant confiance en lui, se sentant incompris face à un mur de difficultés n’osera imaginer une solution de ce genre. Finalement, son envie est bien souvent de quitter l’entreprise au plus vite.

Le DRH parce que confronté à l’image d’un cadre ayant «cessé de plaire» dans son unité, devenu en fin de compte «invendable», ne peut l’imaginer qu’avec beaucoup de difficultés à un autre poste dans l’entreprise ou dans le groupe, sauf au risque non négligeable de mettre en cause sa crédibilité auprès des hiérarchies.

Certains néanmoins ayant connaissance de postes à pourvoir dans le groupe leur en parleront. Mais combien pourront faire avec leur cadre ce travail de réflexion permettant de prendre davantage conscience de soi et de ses atouts, et d’orienter ou de ré-orienter son projet professionnel dans une direction qui d’ailleurs risquera fortement de surprendre ses hiérarchies ?

En réalité ce travail ne peut se faire qu’en dehors du contexte de l’entreprise à travers une démarche d’outplacement/ inplacement.

inplacementDe ce fait, ouverture, remise en question, nouvelle vision des choses sont des changements significatifs que le cadre devra assumer. Quant à faire connaître son nouveau projet dans son entreprise ? Trop souvent sa hiérarchie «le connait bien, trop même» et ne peut que très difficilement comprendre le changement qu’il suggère.

Il faut donc que cette réflexion et l’action qui s’en suit soit menée par le cadre, en respectant les relations internes et notamment les DRH concernés et en ayant conscience que ce sont les personnes intéressées qui décident. Au cadre de les rencontrer, éventuellement de façon discrète…

La mise en oeuvre de cette démarche est délicate, mais passionnante ! Alors que dans ces circonstances le désir de l’entreprise est souvent de régler le problème au plus vite, le consultant réagira en proposant de prendre le temps nécessaire, lequel dépasse celui que cadre concerné comme l’entreprise envisagent généralement.

Le compromis se trouve dans ce laps de temps que le cadre et l’entreprise, avec le cabinet d’outplacement vont pouvoir négocier en envisageant, pourquoi pas, une possibilité d’inplacement.

Dans la pratique, démarche d’outplacement ou d’inplacement s’interconnectent. D’une certaine manière l’entreprise d’origine redevient un prospect comme un autre pour le cadre licencié ou en voie de licenciement. Car évidemment, il est quasi impératif que le licenciement n’ait pas été prononcé tandis que le cadre commence à nouer comme par hasard une relation inattendue avec l’une des unités de l’entreprise ou du groupe.

Vous avez dit inplacement ou bien outplacement? Voir outplacement

Et dans le fond si vous restiez dans votre entreprise ?
Et si nous gardions cette personne avec nous ?
En savoir plus