Evolution professionnelle

L’adaptabilité des militaires, un exemple à suivre pour votre évolution professionnelle.
En savoir plus

Alors que certains s’évertuent à préserver la stabilité de leur emploi que ce soit par le choix d’un statut de fonctionnaire par exemple dont chacun sait que l’Etat le leur garantit, ou bien en entrant dans une entreprise d’une dimension telle qu’en partir est exceptionnel, d’autres s’évertuent à bouger constamment. Nous connaissons tous certains cadres ou dirigeants n’hésitant pas à changer souvent de poste dans leur entreprise et même à changer souvent d’entreprise.

evolution-professionnel-1Contraints ou pro-actifs en la matière, tous ont en commun une évolution professionnelle dynamique laquelle n’est pas parfois sans nous laisser interrogatif. Si c’est un dirigeant dont le nom apparaît dans la rubrique «Nominations» des Echos, on sera admiratif du parcours. Par contre si l’on reçoit le CV d’un cadre montrant qu’il n’est pas resté plus d’un an ou deux dans chacune des entreprises où il est passé, on se posera des questions.

Et pourtant, de changer si souvent de poste ou d’entreprise n’est-il pas intéressant pour l’évolution professionnelle de chacun comme pour les entreprises ?

Sur ce point de vue nos amis militaires nous donnent un exemple particulièrement intéressant qui peut surprendre mais qui est susceptible d’ouvrir une voie de réflexion aux dirigeants de nos entreprises françaises comme à leurs salariés.

Très récemment encore, deux officiers récemment entrés dans une entreprise au terme de leur démarche de reconversion nous ont relaté la surprise de leur entourage professionnel quant à la rapidité étonnante de leur adaptation à leur poste.
«Tu vas trop vite !» à-t-on dit à l’un, totalement bluffé de ce qu’il avait déjà réalisé en si peu de temps.
Même chose pour l’autre dont la hiérarchie s’étonnait des résultats formidables obtenus en quelques semaines alors qu’ils auraient plutôt raisonné en nombre de mois et pour des résultats d’un moindre niveau.

evolution-professionnel-2Pas étonnant rétorquent-ils ! «Dans l’armée c’est tous les deux ans (trois maximum) que nous changeons de mission. Or, changer de mission, c’est aller dans un autre régiment ou sur un autre bateau, ou sur un poste parisien, ou bien partir en opération externe. Cela revient à chaque fois à changer d’entreprise, changer de niveau de responsabilité, voire changer de métier, faire en tous cas bien souvent quelque chose d’entièrement nouveau que nous n’avons jamais fait. Ce n’est pas seulement déménager, ce qui est une question d’habitude pour nous-mêmes comme pour nos épouses ou nos enfants (certains comptent jusqu’à 15 déménagements dans leur carrière…), c’est savoir s’adapter à un contexte nouveau, prendre la responsabilité d’un projet appartenant à un domaine dont nous n’avons aucune expérience, dans des environnements très différents».

Cette adaptabilité est évidemment un atout majeur pour ces militaires comme pour les entreprises qui les recrutent. Contactez les, vous serez surpris !